Questions fréquentes

Ordre général

Q : Quelle est la différence entre un chirurgien dentiste et un chirurgien buccal?
R : Chirurgien dentiste est un ancien terme utilisé pour désigner un dentiste généraliste. Un chirurgien buccal et maxillo-facial (anciennement connu sous le nom de chirurgien buccal) est un dentiste spécialiste ayant obtenu une formation poussée en chirurgie d’un minimum de quatre ans ou plus. Pendant cette spécialisation, le chirurgien buccal et maxillo-facial a développé une expertise en anatomie, physiologie et pathologie des mâchoires et du visage. Le chirurgien buccal et maxillo-facial a les habilités nécessaires pour effectuer des chirurgies mineures et majeures et est capable de gérer les difficultés ou les complications pouvant survenir lors d’une procédure chirurgicale.

Q : Y-a-t’il des risques reliés à la sédation intraveineuse?
R : La sédation intraveineuse est une technique sécuritaire utilisée quotidiennement dans notre pratique. Seuls les spécialistes en chirurgie buccale et maxillo-faciale avec leur formation avancée en anesthésie peuvent utiliser cette technique. Les signes vitaux sont surveillés de près à l’aide de moniteurs tout au long de la procédure pour que nous soyons prêts à gérer toute réaction indésirable, quoique très rare.

Q : Est-ce que ça va faire mal?
R : Pendant l’intervention, vous ne devriez ressentir aucune douleur. Par contre, vous pouvez parfois ressentir des manipulations, de la pression ou entendre des bruits. La sédation intraveineuse est très utile pour réduire ces sensations désagréables.

Q : Est-ce que je peux retourner au travail ou à l’école après la chirurgie?
R : Selon le type d’intervention, il est préférable de ne pas y retourner le jour même de la chirurgie. Certaines interventions nécessitent quelques jours de repos additionnel avant de retourner au travail ou à l’école.

Q : Quand puis-je m’entrainer de nouveau ou faire des activités physiques?
R : Encore une fois, selon le type d’intervention, il est possible que nous recommandions quelques jours sans activité physique intense.

Q: Quelle quantité d’enflure vais-je avoir?
R: Il est tout à fait normal d’être enflé suite à une chirurgie. L’enflure va augmenter durant les premières 48 heures. Il est donc important d’appliquer de la glace, par intervalles, pour ces premières 48 heures.

Q : Est-ce que je serai capable de manger suite à la chirurgie?
R : Vous devrez attendre que l’anesthésie se dissipe, puis débuter avec de la nourriture molle. Quand vous vous sentirez confortable, vous pourrez manger de la nourriture plus solide.

Q : Qu’est-ce que je peux manger?
R : Une diète molle, comme de la crème glacée, du yogourt, du pudding, du poisson et des pâtes est recommandée durant les premiers jours suivant la chirurgie. En raison de l’enflure, vous ne serez peut-être pas confortable pour mâcher de la nourriture croquante ou chaude, ce qui pourrait aussi perturber le caillot sanguin et affecter la guérison des plaies.

Q : Que dois-je faire si j’ai une urgence après les heures d’ouvertures du bureau?
R : Nous avons un service d’appel d’urgence disponible en tout temps. Vous n’avez qu’à nous laisser un message sur la boite vocale à cet effet un membre de notre équipe vous rappellera sous peu pour vous assister.

Q : Est-ce que les radiographies sont dangereuses pour ma santé?
R : Chez Montréal Maxillo-Facial, nous utilisons des appareils de radiographies numériques de pointe. Ces appareils émettent des doses de radiation beaucoup moindre que les appareils de radiographies conventionnels, ce qui réduit les risques pour votre santé.

Q : Est-ce que fumer est permis après la chirurgie?
R : Fumer pourrait causer des complications et retarder la guérison normale après la chirurgie. Il n’est pas recommandé de fumer durant cette période.

La chirurgie orthognatique

Q : Quel est l’objectif de la planification avant une chirurgie de mâchoire?
R : Votre chirurgien doit préparer chaque chirurgie orthognatique individuellement. Il est essentiel pour lui de recueillir toutes les données nécessaires afin d’obtenir le meilleur résultat possible. Il doit aussi fabriquer un guide que vous devrez porter dans votre bouche pendant ou même après la chirurgie afin de stabiliser votre occlusion.

Q : Pourquoi je ne peux pas ouvrir ma bouche pendant quelques semaines après la chirurgie de mâchoire?
R : Puisque l’os de votre mâchoire a été opéré et maintenu dans sa nouvelle position avec des plaques et des vis, il est essentiel de stabiliser votre occlusion durant quelques semaines dans le but de prévenir des problèmes ou des changements. Vous serez limité à une diète liquide pendant cette période.

Q : Qu’est-ce qui arrive si j’ai des nausées?
R : Vous ne consommerez que des aliments liquides. Si vous ressentez des nausées et vomissez, ces liquides seront éliminés de chaque côté de votre bouche.

Les dents de sagesse

Q : Pourquoi dois-je faire extraire mes dents de sagesse si elles ne m’incommodent pas?
R : Les dents de sagesse incluses ou semi-incluses sont souvent asymptomatiques, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas ressenties. Cependant, ces dents peuvent entrainer plusieurs problèmes comme des infections, des dommages aux dents adjacentes (comme des caries ou de la perte osseuse), des kystes et d’autres pathologies. L’extraction de ces dents et la période de guérison est beaucoup plus prévisible avant l’âge de 25 ans. Une fois que votre dentiste a déterminé que vos dents de sagesse ne pourront pas érupter complètement, il devient plus pratique et sécuritaire d’extraire ces dents plus tôt que plus tard.

Les implants dentaires

Q : Quelle est la durée de vie d’un implant dentaire?
R : Avec une bonne hygiène et de bons suivis, un implant dentaire devrait durer le reste de votre vie.

Q : Pourquoi dois-je voir deux personnes différentes pour mon traitement d’implant dentaire?
R : Il y a deux phases au traitement d’un implant dentaire; la première est la phase chirurgicale qui consiste à se faire poser un implant en titane dans l’os de la mâchoire par un chirurgien buccal ou maxillo-facial. La deuxième phase est la fabrication de la couronne ou de la prothèse sur implant. Il est plus avantageux pour vous que ces deux phases du traitement soient effectuées par deux équipes différentes en raison des différences dans les compétences requises et afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

Q : Est-ce que je vais me retrouver sans dent une fois mon implant posé?
R : Il est possible de vous fournir un appareil de remplacement temporaire amovible ou fixe qui servira durant la période de guérison de l’implant. Le chirurgien pourra discuter de cette option en détail avec vous au moment de la consultation initiale.

Q : Combien coûte un traitement avec des implants dentaires?
R : Le coût du traitement dépendra de l’intervention dont vous avez besoin. Après un examen approfondi de votre situation clinique personnelle, votre chirurgien sera en mesure de passer en revue les diverses étapes de l’intervention recommandée ainsi que les coûts qui s’y rattachent.

Vous devez toutefois tenir compte de ce qui suit : même si le coût initial d’un traitement avec des implants dentaires peut sembler supérieur à celui de la mise en place d’une couronne ou d’un pont, en général, la durabilité d’un implant est de loin supérieure et ne risque pas d’endommager d’autres dents saines, ce qui constitue une valeur ajoutée au traitement des implants, qui pourrait se révéler plus économique avec le temps.

Q : Peut-on être allergique aux implants dentaires?
R : Les allergies aux métaux sont plutôt rares, et les implants dentaires sont fabriqués en titane, un métal bien accepté par le corps.

Q : Existe-t-il différentes qualités en fonction de la marque des implants?
R : Comme c’est le cas avec la majorité des produits, la qualité des implants peut varier de très faible à très élevée. Par exemple, les différences portant sur la conception, la surface ou même la forme de l’implant peut avoir, avec le temps, des conséquences sur la conservation des tissus osseux ou mous qui entourent l’implant.

Q :​ La qualité d’un implant varie-t-elle aussi en fonction de l’endroit et de la façon dont il est fabriqué?
R : Oui. Il est tout aussi important de remarquer que certains implants sont appuyés par de nombreuses études scientifiques et une documentation exhaustive, alors que d’autres offrent très peu de preuves ou de données cliniques en appui à leur efficacité. Il s’agit là d’éléments importants dont vous voudrez peut-être discuter avec votre chirurgien pour bien comprendre quelle marque d’implant il prévoit utiliser pour votre traitement.

Q :​ ​Qu’est-ce qu’une greffe osseuse et quand est-elle nécessaire?
R : La greffe osseuse est une intervention chirurgicale souvent nécessaire lorsque la quantité ou la qualité du tissu osseux de la mâchoire n’est pas suffisante pour accueillir l’implant. Si vous avez besoin d’une greffe osseuse, votre chirurgien passera en revue avec vous les options ainsi que l’intervention qui sera nécessaire.

Q :​ ​Si j’ai déjà un dentier, est-ce que j’en aurai besoin d’une nouvelle pour la mettre en place sur les implants?
R : En fonction de l’état de votre dentier actuel, il pourrait être possible de le modifier pour l’adapter aux implants. Après une évaluation de votre état clinique et de l’état de votre dentier actuel, votre chirurgien sera en mesure de passer les options de traitement en revue avec vous. 

Q :​ ​Vais-je ressentir de la douleur après l’intervention?
R : La gencive demeurera probablement sensible pendant quelques jours après l’intervention, mais elle ne devrait plus saigner. Vous pourriez avoir la joue enflée et douloureuse pendant une courte période. La majorité des patients ne prennent plus d’analgésiques dès le lendemain et pourront reprendre leurs activités habituelles.

Q :​ ​Quand pourrai-je retourner au travail?
R : Le nombre de jours de convalescence après une intervention de mise en place d’implants varie en fonction de l’intervention effectuée et de la situation de chaque patient. Dans de nombreux cas, les patients retournent au travail le lendemain de l’intervention. Votre chirurgien pourra vous faire des recommandations particulières, adaptées à vos besoins personnels.

Q :​ ​​Les implants vont-ils déclencher les détecteurs de métal, par exemple, dans les aéroports?
R : Non. Parce que les implants ne sont pas magnétisés, ils ne déclencheront pas les détecteurs de métal.